A VOTRE ATTENTION...

Blog de farandole :AU FIL DU TEMPS..., A VOTRE ATTENTION...


Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., A VOTRE ATTENTION...


Je viens de prendre connaissance d'un super

article émis sur le blog de mon ami:

http://jpstart.artblog.fr

Je vous incite à rejoindre son blog et de suivre de

A à Z cette histoire de clocher" Pagnolesque"!

Un futur " Wes Tern" qui mériterait d'être joué!

                                                  FARANDOLE.

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., A VOTRE ATTENTION...

 


jeudi 30 octobre 2014 13:11 , dans MES FAVORIS


TU ES COMME LA MER...

Blog de farandole :AU FIL DU TEMPS..., TU ES COMME LA MER...


Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., TU ES COMME LA MER...

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., TU ES COMME LA MER...

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., TU ES COMME LA MER...

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., TU ES COMME LA MER...


Tu es comme la mer...

Tu es comme la mer, mon amour, impassible,

Calme et douce alanguie au bord du sable gris

Où soudain déchaînée, amante imprévisible

Qui m'emporte, englouti par ton puissant roulis.

Tu es comme la mer, mon amour "invincible"

Et bien des conquérants allègrement partis

Sont revenus vaincus, affaiblis et surpris

De n'avoir pu briser la vague irrésistible.

Tu es comme la mer, mon amour dangereuse

Tu caches sous tes yeux de fillette naïve

Une femelle ardente, une fille amoureuse

Et comme fait le flot de l'épave qu'il roule

Tu mines les amants subjugués par la houle

Avant de les jeter, exangues, sur la rive!

                                              (Auteur inconnu)

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., TU ES COMME LA MER...



 

 



 

 

 

 

 

 

 

jeudi 30 octobre 2014 12:00 , dans Poèsie


CITATIONS...

Blog de farandole :AU FIL DU TEMPS..., CITATIONS...

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., CITATIONS...

 

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., CITATIONS...

Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité !

                                         ( Antoine de St-Exupéry).


Un ivrogne disant : de la naissance à la mort la route est bien courte, je la prolonge en zigzaguant 

                                      (Claude Aveline).

La différence qu'il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c'est que de temps en temps les oiseaux s'arrêtent de voler!

                                                                    (Coluche )

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., CITATIONS...

mercredi 29 octobre 2014 14:51 , dans Citations


MON RÊVE FAMILIER...

Blog de farandole :AU FIL DU TEMPS..., MON RÊVE FAMILIER...

Blog de farandole : Au fil du temps, MON RÊVE FAMILIER...


Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., MON RÊVE FAMILIER...

Blog de farandole : Au fil du temps, MON RÊVE FAMILIER...


Je fais souvent ce rêve étrange et pénètrant

D'une femme inconnue et que j'aime, et qui m'aime,

Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même,

Ni tout à fait une autre, qui m'aime et me comprend.


Car elle me comprend et mon coeur, transparent

Pour elle seul, hélas! cesse d'être un problème

Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blème,

Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.


Est-elle brune, blonde ou rousse? Je l'ignore.

Son nom? Je me souviens qu'il est doux et sonore

Comme ceux des aimés que la Vie exila.


Son regard est pareil au regard des statues,

Et pour sa voix, lointaine, si calme et grave, elle a

L'inflexion des voix chères qui se sont tues.


Texte de P. Verlaine repris par Farandole.

Images prises sur le NET.

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., MON RÊVE FAMILIER...

mardi 28 octobre 2014 18:54 , dans Poèsie


LA LUNE SE LEVE...

Blog de farandole :AU FIL DU TEMPS..., LA LUNE SE LEVE...

Blog de farandole : Au fil du temps, LA LUNE SE LEVE...Blog de farandole : Au fil du temps, LA LUNE SE LEVE...

Blog de farandole : Au fil du temps, LA LUNE SE LEVE...


Sur la  pente des monts les brises apaisées

Inclinent au sommeil les arbres onduleux

L'oiseau silencieux s' endort dans les rosées,

Et l'étoile a doré l'écume des flots bleus.


Au contour des ravins, sur les hauteurs sauvages,

Une molle vapeur efface les chemins,

La lune tristement baigne les noirs feuillages,

L'oreille n'entend plus les murmures humains.


Mais sur le sable au loin chante la mer divine,

Et des hautes forêts gémit la grande voix,

Et l'air sonore, aux cieux que la nuit illumine,

Porte le chant des mers et le soupir des bois.


Montez, saintes rumeurs, paroles surhumaines,

Entretien lent et doux de la terre et du ciel !

Montez, et demandez aux étoiles sereines

S'il est pour les atteidre un chemin éternel ?


O mers, ô bois songeurs, voix pieuses du monde,

Vous m'avez répondu durant mes jours mauvais;

Vous avez apaisé ma tristesse inféconde !

                (Nox-poèmes antiques Leconte de Lisle)

                                         (Texte choisi par farandole)

Blog de farandole : AU FIL DU TEMPS..., LA LUNE SE LEVE...








mardi 28 octobre 2014 18:40 , dans Poèsie


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à farandole

Vous devez être connecté pour ajouter farandole à vos amis

 
Créer un blog